Le porte-manteau à figurines

Au bas de l’article, mes observations et mes coups de gueule sur Playmobil

 

En avril, ne te découvre pas d’un fil, il parait. C’est pourtant bien pour l’échéance du 3 avril qu’une amie m’a fait la commande de 2 porte-manteaux pour enfants. L’un pour l’anniversaire de son neveu, l’autre pour sa filleule.

Si tu veux voir une autre idée cadeau pour enfant, j’ai réalisé ici un chouette tablier !

 

Après quelques recherches, elle m’a demandé si j’étais capable de faire quelque chose de semblable à ceci, avec de la récup’ :

 

Ma réponse : oui 😊 carrément même !

Ma seule contrainte était la couleur : loulou voulait du bleu, et loulette du rose.

Cette image ne m’était pas inconnue, je l’avais déjà croisée plusieurs fois sur internet, j’ai donc pensé naïvement que trouver un tuto serait chose aisée. Sauf que non ! J’ai eu beau creuser et creuser, plein de gens parlent de ce porte-manteau sur Pinterest ou sur leur blog et vantent l’idée de génie tellement « simple » à réaliser, mais personne ne donne les détails pour le fabriquer. Heureusement, j’ai de bonnes bases en bricolages. J’ai cogité pendant 2/3 jours sur la manière de fixer les figurines et je me suis enfin jetée à l’eau.

 

Et comme on ne trouve nulle part de tuto pour réaliser ce magnifique porte-manteau, je vous en concocte un volontiers :

 

Outils :

  • Gants de travail
  • Scie
  • Ponceuse ou papier à poncer
  • Pinceaux
  • Ruban de masquage (masking tape)
  • Perceuse
  • Marteau
  • Crayon
  • Colle de type instantanée (« instant glue ») OU colliers de serrage (« colsons »)

Matériel (en gras la récup’ possible) :

  • Planche de bois, longueur et largeur au choix
  • Fine latte de bois (pour servir de support aux figurines)
  • Peinture (facultatif)
  • Vernis à bois incolore
  • Attaches murales
  • Playmobil (fouille dans tes affaires d’enfance)
  • Vis et clous (ceux qu’il te reste après avoir monté un meuble !)

 

Déroulement :

Base :

  1. Mesurer et scier la planche de bois à la longueur qui te convient.
  2. Mesurer et scier la latte de bois à la même longueur que la planche, voire un peu plus petite.
  3. Si le bois était dehors avant récup, laisser sécher pendant quelques jours dans un endroit sec et aéré.

Note crash test :  j’avais d’abord tenté de faire sécher le bois chez moi contre un radiateur, mais trop de chaleur d’un coup alors la planche s’est littéralement arquée sur elle-même. J’ai tenté avec une autre planche dans mon abri de jardin, et le résultat est nickel.

  1. Peindre selon vos envies (étape facultative si vous voulez garder le cachet « bois ») et laisser sécher.
  2. Vernir la planche et la latte (au-moins 2 couches) et laisser sécher.
  3. A l’arrière de la planche, clouer des attaches murales.

 

Pour fixer la latte à la planche :

  1. Percer la planche aux endroits où tu vas mettre les vis pour fixer la latte.
  2. Visser les vis par l’arrière de la planche puis de la latte. Pendant l’opération, bien presser les deux épaisseurs de bois l’une contre l’autre pour éviter qu’il y ait un écart irréparable.

 

Pour fixer les Playmobil avec de la colle instantanée (comme moi) :

  1. Sur la latte, à l’aide d’un crayon, marquer par un point les endroits où tu veux fixer les Playmobil.
  2. /!\ Enfiler ses gants de travail pour éviter de se retrouver dans la peau ridicule de Vil Coyote complètement collé à sa machine explosive #Truestory. Sérieusement, les gants. (Si jamais vous n’avez pas écouté mon conseil et que vous vous retrouvez bel et bien collé qqpart, de l’acétone et beaucoup beaucoup de patience pourront vous aider).
  3. Mettre les Playmobil en position assise et poser un peu de colle sur les articulations dans la zone bassin-fesses-cuisses pour que malgré le poids d’un manteau sur les pieds, les Playmobil restent assis. Laisser sécher.
  4. Avec cette même colle, tracer une ligne dans le dos et aux fesses des figurines puis les disposer sur la latte aux endroits souhaités. Presser quelques secondes le temps que la colle prenne.

OU

Pour fixer les Playmobil avec des colliers de serrage (comme sur l’image de départ) :

  1. Poser provisoirement les figurines assises aux endroits souhaités et, à l’aide d’un crayon, tracer un point sous les aisselles des personnages.
  2. Percer de fins trous aux endroits marqués.
  3. Poser les figurines, passer le collier de serrage de part et d’autre d’un Playmobil et serrer le collier de serrage à l’arrière.

 

Mon amie m’avait demandé s’il était possible d’ajouter des patères supplémentaires, ce que j’ai fait. Il est possible de trouver des patères de récup’ mais j’étais malheureusement à court de temps, il a donc fallu que j’en achète.

               

Alors, compliqué ? J’admets qu’il faut déjà de bonnes petites bases de bricolage pour parvenir à ce résultat, du coup pour ceux qui pensent que ce n’est pas dans leurs cordes ou qu’ils n’ont pas de temps à y consacrer, ce serait carrément plus simple de m’en faire commande, non ? 😉 Même si je suis persuadée que tout le monde en est capable !

 

 

 

_______________________________________________

 

Mes coups de gueule vis-à-vis de Playmobil :

J’ai toujours vu Playmobil comme étant LE jeu qui convient aussi bien aux filles qu’aux garçons. Offrir une boite « L’hôpital » à un petit cousin dans l’idée que sa sœur puisse aussi profiter des jouets me semblait évident.

Et pourtant… l’égalité des sexes est loin d’être présente dans ces jeux. Pour plusieurs raisons.

Pour commencer : des personnages féminins qui cassent la baraque, y en a pas.

Pour exemple, dans la boite « Le zoo » il y a juste un seul gardien pour tous les animaux, pas de gardienne ou de vétérinaire.
Dans « L’aéroport », les femmes sont hôtesses en uniforme simple avec un foulard, alors que le Capitaine d’avion a quand même la classe dans son costume de héros et sous son képi.
A « La poste », il y a une caissière et tous les autres sont des facteurs masculins…
Même délire dans « Le bureau de police » : une secrétaire et un motard.
Et enfin, les figurines de la boite « Pirates » ne sont que des hommes… (logique tu me diras ? Bah non, l’histoire compte quelques pirates femmes bien badass’ et même les films et jeux vidéos ont compris qu’il était important de parler d’elles).

Les autres personnages féminins que j’ai pu trouver dans mon grenier étaient mères au foyer, habillées en civiles. C’est pas déprimant tout ça ? Pourquoi les enfants ne reçoivent pas un peu plus de mixité dans ces boites ?

 

A l’inverse des Lego, le corps des personnages n’est pas « en kit », il n’y a que la coiffure qui se déboite. Pas pratique pour transformer mon gardien de zoo en gardienne. J’ai quand même tenté le coup et ai modifié la coiffure de quelques personnages pour changer leur genre.

Un corsaire qui s’est vu changer de coupe de cheveux pour devenir une pirate. A l’abordage !!

 

Je rencontre alors un autre problème : la coiffure des filles ne permet jamais d’ajouter un chapeau (du moins les figurines récentes). Leur chevelure est toute lisse et proprette. Il n’y a que les coiffures masculines qui ont droit à ce petit creux sur le crâne pour pouvoir y emboiter un couvre-chef.

C’est qu’il faudrait que les petites filles comprennent déjà l’importance de leurs cheveux, biens soignés avec chaque mèche rangée au millimètre près, voyons ! Un chapeau ? Pensez-vous, ça va détruire votre brushing, ma petite. Alors un Stetson de cow-boy, un casque de moto ou un tricorne de flibustier sur tes Playmobil, tu oublies chérie !

Heureusement, ma colle fait des miracles !

 

Il me semble que l’époque où papa-héros sauve des vies et maman-boniche passe son temps dans la cuisine est démodé.

On est en 2018 les gars ! Alors vivement le jour où l’on trouvera dans les boites de jeux des pompières et pompiers, des ouvriers et ouvrières, des puéricultrices et puériculteurs, des policiers et policières, des footballeuses et footballeurs, et des papas et mamans au foyer, histoire que cela soit une évidence pour les enfants que tous les métiers sont à leur portée, peu importe leur sexe.

 

4 Commentaires

  • Philippe Strens Répondre

    Cool et bien expliqué. Bravo 👏😉

    • Élodie Smet Répondre

      Ouf, je suis rassurée ! 😀 Merci !

  • emma Répondre

    Si je suis bien d’accord avec la remarque sur la non-parité chez les playmobils, je trouve à peine dommage de choisir du bleu pour le porte-manteau garçon et du rose pour celui fille… Mais simplement une petite remarque (surtout que cette histoire de couleurs, en 2018 est encore malheureusement bien ancrée… !!!). Sinon, super idée, et magnifique rendu !!!! 🙂

    • Élodie Smet Répondre

      Merci pour le commentaire constructif 🙂 Je ne l’ai pas précisé dans mon article mais je le modifie de ce pas ! J’ai demandé à mon amie quelles étaient les couleurs préférées de chaque enfant, et « manque de bol », loulou aime le bleu et loulette aime le rose. Ca ne me gêne pas en soit puisque chacun est libre d’aimer les couleurs de son choix (bien qu’évidemment à cet âge ce choix soit fortement influencé par les publicités de jouets et autres).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.